• Facebook Social Icon

 Pierre Mollier

Chute libre

 

 

L’ami Pierre,

 

Je t’avais eu au téléphone la semaine dernière, on avait failli se voir et on ne s’était pas vus.

L’année 2020 est compliquée pour les rencontres.

On devait se revoir, on ne se reverra plus.

 

Tu m’avais dit « je suis en chute libre », toujours avec ton élégant recul sur la vie, analyse flegmatique, ton posé, rigueur de la tenue.

Tu as toujours apprécié ce que tu appelais avec humour mais sérieux « notre belle compagnie », celle qui braille, qui boit, qui blague lourd, tout ce que tu n’étais pas et que tu appréciais car c’est la vie, qui te faisait venir à nos rassemblements et t’a fait découvrir notre amitié dans ce lieu solitaire de Haute-Loire.

C’est aussi Cécile et son joli minois de Minnie petite souris, un si beau duo, que faire maintenant ?

L’ami Pierre, tu nous quittes, ta chute libre s’achève, tu peux être soulagé de tes soucis.

 

Je ne vais même pas te dire qu’on se reverra ailleurs, ce serait mentir.

On savait bien tous les deux que le Paradis, il est sur Terre.

Mais je ne savais pas qu’on pouvait pleurer aussi au Paradis.

Luc.